Biodégradation et biodétérioration sont les deux faces indissociables des conséquences de l'activité métabolique intense des microorganismes. En simplifiant, la biodégradation peut être considérée comme bénéfique (recyclage de la matière organique), tandis que la biodétérioration recouvre les effets nuisibles aux activités humaines (destruction de biens et matériaux mis en œuvre).

Protection des matériaux

Dans l'optique de la lutte contre la biodétérioration, le Service « Protection des Matériaux » réalise des essais de résistance des produits manufacturés (matériel optique, électronique, aéronautique…) aux moisissures , en appliquant les protocoles de normes nationales (AFNOR, GAM, UTE...) ou internationales (ISO, ASTM, MIL...). Ces essais s'appuient sur les souches de référence de la Mycothèque du Muséum. En moyenne annuelle, le Service effectue plus de 75 essais pour plus de 30 entreprises publiques ou privées. Des études particulières et expertises dans le cas de contaminations par des microorganismes sont également assurées.

Extrait de normes appliquées

1. Matières plastiques et polymères synthétiques

 

  • NF EN ISO 846
  • ASTM G21-70
  • MIL STD 810-F souches américaines
  • MIL STD 810-F souches européennes
  • MIL STD 810-F mix des souches
  • AATCC 30-1993
  • NISSAN NES 0076
  • Essai d'enfouissement 28 jours, 84 jours, 6 mois, 12 mois, 16 semaines, un an.

2. Matériel électrique

 

  • NF C20-710
  • CEI 68-2-10
  • BS 2011
  • pr EN 2591-306

3. Matériel électronique, de télécommunication et aéronautique

 

  • AIR 7304
  • GAM EG 13
  • CCTU 407 (essai B)
  • EUROCAE ED 14B
  • RTCA DO 160
  • ISO 7137
  • BS 2011

Contact

Responsable
YÉPRÉMIAN Claude Ingénieur d'études, MNHN
CYANOBACTÉRIES ET CYANOTOXINES

Présentation

En France, afin de suivre les recommandations de l'OMS, le décret d'application n°2001-1220 du Journal Officiel du 20 décembre 2001 définit un seuil de concentration des cyanotoxines pour l'eau potable inférieur à 
1 µg d'équivalent microcystine-LR par litre.

Puis, en 2003, la circulaire de la Direction Générale de la Santé DGS n°SD7A/2003-270 du 04 juin définit un système de surveillance des eaux de baignade, centralisé par les Directions Régionales des Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS) et les Directions Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) (Circulaire n°DGS/SD7A/2005/304 du 5 juillet 2005).

L’équipe Cyanobactéries, Cyanotoxines et Environnement du Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris (MNHN) propose ses services aux demandes des gestionnaires de plans d'eau d'évaluation du risque toxique associé aux efflorescences à cyanobactéries dans les eaux de surface.

Les prestations

Évaluation de la biomasse en cyanobactéries et/ou microalgues.

  • Le comptage des cyanobactéries ou l'évaluation de la concentration en chlorophylles (pigments) constitue une étape préliminaire afin d'évaluer la biomasse en cyanobactéries et/ou microalgues.

Identification des espèces majoritaires à l'origine de l'efflorescence.

  • L'identification des populations algales constitue l'étape préliminaire à toute évaluation d'un potentiel toxique. Cette étape permet d'orienter la recherche de cyanotoxines en fonction des genres de cyanobactéries présents dans le prélèvement.

Recherche de cyanotoxines.

Le MNHN dispose d'outils permettant d'évaluer le type de toxicité et d'estimer la quantité de toxines :

  • Recherche de la présence d' hépatotoxines de type microcystines (MCs) ou nodularines par le test d'inhibition de la phosphatase PP2A 
  • Recherche de la présence de toxines paralysantes (type saxitoxine et dérivés) par le test de neurotoxicité sur Neuroblastomes N2A
  • Recherche de la présence d'autres toxines par spectrométrie de masse (Coll. plateforme de spectrométrie du MNHN)

Contacts

Responsable

BERNARD Cécile

Professeur, MNHN

Composition

DUVAL Charlotte

Technicienne, MNHN

HAMLAOUI Sahima

CDD, MNHN

MARIE Benjamin

Chargé de Recherche, CNRS

Image
Schéma décisionnel permettant d'évaluer le risque toxique lié aux efflorescences de cyanobactéries © Cécile Bernard
Schéma décisionnel permettant d'évaluer le risque toxique lié aux efflorescences de cyanobactéries © Cécile Bernard
Crédits
© Cécile Bernard
Publié le : 04/12/2017 05:17 - Mis à jour le : 05/01/2018 16:51