Nouveau programme doctoral Marie Curie visant à utiliser des agents pathogènes comme agents de biocontrôle des algues nuisibles et à lutter contre les maladies des algues marines

Le réseau doctoral Marie Curie 'Pathogens of Algae for Biosecurity and Biocontrol (PHABB) a tenu sa réunion de lancement au MNHN en janvier 2024. Financé par l'Union européenne et UK Research & Innovation pour un montant total de 2,8 millions d'euros pour quatre ans, ce projet est coordonné par le Muséum National d'Histoire Naturelle à Paris et l'Université d'Aberdeen au Royaume-Uni. Il relie des partenaires universitaires et des PME d'Autriche, de France, d'Allemagne, d'Islande, d'Italie, d'Écosse, d'Espagne, du Portugal et des Pays-Bas.

PHABB prévoit le recrutement et la formation interdisciplinaire de 10 doctorants en vue de concevoir des solutions nouvelles et durables pour le biocontrôle des algues nuisibles en comprenant leurs pathogènes, et de contrôler les maladies des macroalgues cultivées. Pour ce faire, il s'intéressera aux processus biologiques et évolutifs liés à la dynamique des communautés microbiennes, à la virulence et à la spécificité de l'hôte des agents pathogènes qui ciblent les algues désirables ou nuisibles dans les environnements d'eau douce et marins. Ces nouvelles connaissances seront appliquées au développement et à la mise en œuvre de nouvelles stratégies durables de biosécurité et de lutte contre les maladies qui soutiennent les écosystèmes naturels et permettent de réduire l'utilisation de pesticides chimiques.

Passez à la version anglaise de ce site web et ouvrez le menu en haut à gauche de votre écran pour plus d'informations sur le projet et pour des mises à jour sur les projets de doctorat à pourvoir. 

Image
group picture of PHABB partners
Image
Publié le : 05/02/2024 19:59 - Mis à jour le : 05/02/2024 20:08